OS-DVD.001 (+heavy paper booklet) ---------------- --------------available 30€
Laëtitia Bourget et Frédéric Nogray
Cultures-Paysages (2003)
FRANCE
EUROPE
WORLD

Limited edition of 300ex + 50 ex numbered & signed by the artists 50€ (send an e-mail)

« Que se produit-il avec ces visages, teintés de patience triste et surpiqués de moisissure ? Puis avec ce travelling s’en écartant lentement? (...)
Ces taches ne sont pas des poussées abstraites, mais comment dire ?
des écorces palpables de temps, des sinuosités visibles, et peut-être même mesurables, de temps. Le temps est épais et c’est cette étrange sédimentation que l’oeuvre de Laëtitia Bourget nous donne à sentir. »
Stéphanie Eligert à propos de Cultures-paysages

«What is happening with these faces, tainted with sad patience, pitted with mould ?
And then with that travelling, slowly withdrawing from them?
All those stains are not abstract eruptions, but how to say ? palpable peels of time, visible (maybe measurable) curves of time.
Time is thick and Laëtitia Bourget’s work makes one feel that strange sedimentation.»
Stéphanie Eligert about Cultures-paysages

Laëtitia Bourget (Fr-1976) Plasticienne | Visual artist
L’activité plastique de Laëtitia Bourget aboutit à différentes formes de productions : vidéo,
photo, édition, installation, intervention, sculpture,peinture… Elle se développe principalement
autour de problématiques corporelles et existentielles (l’intégrité corporelle, la matérialité
et la précarité du corps, l’altérité, être en vie, appréhender sa propre disparition…)
mais aussi à partir d’un questionnement des relations interindividuelles au sein de contextes sociaux particuliers (réalisation d’une exposition,entreprises, contextes urbains, lieux publics, …).
Les cultures sont réalisées à partir de diapositives ramassées dans la rue.
L’émulsion de certaines d’entre elles a été lentement altérée par l’humidité et le développement de moisissures, et, pour les autres, de manière plus corrosive au sein d’un compost alimentaire, parfois jusqu’à disparition de l’image initiale.
La transformation ainsi produite donne une profondeur aux images en introduisant une troisième dimension.
L’image semble incarnée et inscrite dans une durée, celle du processus de transformation.
La transposition en DVD de l’installation a été réalisée en 2004.

Laëtitia Bourget’s artwork springs from various forms of productions : video, photo, edition, installation, intervention, sculpture, painting… it develops mainly around problematics of the physical and the existential (integrity of the body, its materiality and precariousness, alterity, the fact of being in life, understanding one’s own disappearance…) but also proceeds from questioning the relationships in peculiar social contexts (the making of an
exposition, work space, urban contexts, and public space).
Cultures have been produced with found slides, picked up in the streets. For some of them, the emulsion has been slowly altered by moisture and mildew, and for the others, through a more corrosive way by using an alimentary compost, even to get t o the vanishing of the initial
picture.
Thus, the pictures are given a kind of depth through transformation, by introducing a third dimension. The picture looks like incarnated and induced in a duration, which is the very process of it’s transformation. The DVD edition of that
installation is from 2004.

Frédéric Nogray (Fr-1971) Sonographe | Sound designer
Autodidacte, il fait une large place à l’improvisation, à l’aléatoire et au hasard. Sa matière sonore provient de prises de son ou de cessions d’improvisations dans lesquelles il met en défaut les appareils analogiques (filtre, table de mixage…) pour produire un signal sonore altéré, traité, ou non, en temps réel, à partir duquel il élabore un univers minimal et cyclique. Explorant ainsi les larsens naissant de l’amplification du silence, Frédéric Nogray développe une réflexion sur la perception du son qui « en révèle le potentiel émotionnel et intra-psychédélique"

Self-taught artist, Frédéric Nogray gives largely way to improvisation, chancy events and random.
His sound material proceeds from recordings or improvisation sets where he puts the analogical devices (filters, mixing table…) in the wrong, so to produce in real time an altered sound signal, treated or not, from which he generates minimal and cyclical surroundings. Explorating the larsens born of silence’s amplification, he develops a reflexion on sound perception which « reveals the emotional and intra-psychedelic potential »

Réalisé avec le soutien du | Made with the support of
Ministère de la Culture et de la Communication,
Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Aquitaine,
Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Alsace
Et l’aide du | And the help of Centre Leclerc Univerdis, Pau

À l’occasion de l’exposition de Cultures-paysages
In the occasion of the exhibition of Cultures-landscapes

Galerie Nei liicht, Dudelange (Luxembourg), mai-juin | may-june 2005
Vidéo K.01, Parvis Centre d’Art Contemporain, Pau (France),
juin-septembre | june-september 2005.

Remerciements à | Thanks to Odile Biec, Danielle Igniti,
Pierre Belouin, Holger Trülzsch et Dominique Auerbacher,
Bertrand Grimault, Stéphanie Eligert
Charte graphique : Digital Baobab - www.digitalbaobab.net
Graphisme : Emma Rigaudeau
www.optical-sound.com
www.parvis.net
www.laetitiabourget.org


extrait