OS.044 M-CD DIGIPACK LONG SLEEVE (ltd to 500 ex))----- --- --Available 12euros + postage
Hervé Birolini
Trame
FRANCE + 2,00€
EUROPE + 2,50€
WORLD + 3,00€

listen to ~ écouter / buy on ~ acheter sur



À propos de Trame

Tout d’abord enregistrer, au petit matin, perche à la main, les bottes
aux pieds, la tête protégée, dans le dos, à côté, au plus près des gestes,
faire corps et prélever, des détails, des chocs, des matières (tout ce qui
fait contact),
le poisson, déjà pêché, est glacé, vidé, dépecé, découpé, mis en boîte,
on s’acharne sur lui, je l’entends qui gigote,
les enregistrements : pareil, les petits sont rallongés, les grands
coupés en deux, pour former de nouveaux sons, agglomérats
microscopiques (à l’échelle des secondes), qui mutent et renaissent,
grâce à la machine, aux calculs du studio (opérations),
j’entends qu’il y a d’un côté, proches, ces gestes, devenus cette pâte
du compositeur, de l’autre, lointains, les sons encore réels
(comme on dirait : encore vivants), pris dans la distance et qui font
entendre les lieux, et par-dessous tout, comme la musique au cinéma,
chose mentale : la guitare (ou plutôt, cet objet qui porte des cordes
qui vibrent),
et tout se mélange et se disjoint, tour à tour, mon écoute bringuebale
proches et lointains, sous-couches et détails, élastiques et piqués,
les sons qui m’évoquent dans la seconde un bout de réel et les sons
qui n’ont pas de noms s’échangent leurs adresses, c’est physique,
nerveux et vertébré, à tout moment ça peut barrer, lâcher, je me sens
trimballé,
puis c’est la criée, on crie 6 ! 7 ! 1 ! 3 ! 2 ! 10 ! 9 ! 5 ! 8 ! 4 ! 7 !
c’est le jeu de hasard qui distribue les lots et les notes, règlements,
puis dérèglements, même les chiffres sont dépecés, le silence,
qui dessine les contours, est une forme de ralentissement
et de rapprochement, il y a toujours des cordes, mais, cette fois,
c’est un piano (ou plutôt, cet autre objet qui est en bois et qui possède
un coffre avec des cordes dans lequel on plonge),
enfin, tout se désactive, la fin est un paysage assagi qui se vide,
une eau qui s’écoule, les résonances vont au bout de leur trajet
déclinant, le sol est glissant, j’entends l’idée du port.

Dominique Petitgand

Mai 2011


Trame est une commande de l’association : à table !
et de la ville de Boulogne-sur-Mer.

Durée 14’10’’
Enregistrements / Musique Hervé Birolini
Photographies Éric Aupol

Design graphique Pascal Béjean & Nicolas Ledoux

Merci à Amélie Cerise-Codugnella, Dominique Petitgand, Vivien Trelcat,
Césaré Centre national de création musicale-Reims
Je tiens à remercier particulièrement toutes les entreprises du port
de Boulogne- sur-Mer qui m’ont ouvert leurs portes, les lieux de vie ainsi
que la criée qui préparait sa mutation informatique (la rendant silencieuse).
Le programme artistique 2011 de l’association : à table ! a été soutenu par :
La Ville de Boulogne-sur-Mer
La Communauté d’agglomération du Boulonnais
Le Conseil général du Pas-de-Calais
Le Conseil régional Nord - Pas-de-Calais
La Direction régionale des affaires culturelles Nord - Pas-de-Calais
Le CRRAV Nord - Pas-de-Calais
Itinérance de l’exposition 2011-2012 :
Mareis, Centre de découverte de la Pêche en Mer, Étaples

Optical Sound - OS.044 - 2011
www.optical-sound.com




http://www.hervebirolini.com/