OpticalSound La Revue #7

20,00

Existe également en VERSION NUMERIQUE au format .epub. Prix : 4,99 €

Jean-Baptiste Farkas (les chroniques de la soustraction) / Nathalie Leleu (la pierre d’hercule) / P. Nicolas Ledoux, RYBN (entretien) / Ariane Bosshard, Jérôme Dupeyrat, Olivier Huz et Julie Martin (un acronyme : ACAB) / Laura Kopf par Pierre-Yves Cachard (entretien) / Marianne Derrien (le wonder ou la vie dans le béton) / Dorothée Deyries-Henry (Vija Celmins) / Guillaume Aubry (regulus)…

Catégorie :

Description

OpticalSound Numéro Sept

Pierre Beloüin & P. Nicolas Ledoux
Couverture souple – 240 Pages – n&b + pantone rouge – Format 17,5 x 24 x 2cm – poids 600 Grs | 15€ + 5€ postage = 20€ | disponible

Sommaire :

jean-baptiste farkas
« la chronique manquante » :
les chroniques de la soustraction
pour opticalsound

nathalie leleu
la pierre d’hercule

RYBN
p. nicolas ledoux
entretien

ariane bosshard, jérôme dupeyrat,
olivier huz et julie martin
un acronyme : ACAB

laura kopf
pierre-yves cachard
entretien
lumière noire : l’oeuvre
graphique de laura kopf

marianne derrien
le wonder ou la vie dans le béton

dorothée deyries-henry
a shot in the dark
– de la nuit au jour
dans l’atelier de vija celmins,
venice boulevard,
venice, californie
1962-1975

guillaume aubry
regulus

hervé zénouda
à propos de catalogue
d’étienne charry

maxime ansiau
carte blanche

carole douillard
amelia jones
suzanne lacy
barbara t. smith
entretien

éric degoutte
p. nicolas ledoux
entretien

jérôme grivel
aurélie faure
entretien

vaughan oliver
chasseur d’orchidées
frédéric bortolotti
&
philippe jugé
et serge nicolas
entretien

alain bergala
karina godard création

gwendoline samidoust
the firework project

eva meyer
séverine hubard
léa bismuth
entretien
all’s well

yann ricordel
resounding new york
contribution à une histoire
du sound art

emma briant
pierre beloüin
« jeunes filles en fleurs »

olivier mosset
pierre beloüin
et paul bernard
entretien

enrique ramírez
mes dix disques préférés

 

« Nous avons discuté, glané, écrit, déterré, remodelé, trouvé… Attendu que la première vague du Covid-19 passe pour mettre en forme ce numéro. Nous attendons la seconde… Celle de 2021 – sociale – qui va exploser comme des grenades et des tirs de flash-ball. Rester à terre. Fumigènes. Chacun va payer. Il est difficile d’imaginer aujourd’hui comment le monde de l’art sera demain et comment les artistes trouveront la ressource pour encore se relever et tenter de tenir debout, à n’importe quel prix… Une inépuisable ressource. Dans ce nuage blanc on agitera quelques balises, on fera monter quelques-uns sur le podium, on ouvrira quelques bourses, on distribuera quelques prix, on lancera quelques commandes et on louera résilience et héroïsme… Les mêmes recettes dès qu’il s’agit de faire supporter la crise aux plus faibles… Et la troisième… Et la quatrième… Et la cinquième… À la manière des lames sur un rasoir… Couper toujours au plus près. On a rêvé à coup de réunionsZoom et de pétitions Change que la bulle imploserait et que mille débris reflèteraient mille lumières. On a rêvé ce qui vient. On en a profité pour ranger, classer, trier, ordonner comme pour se préparer à un grand départ sans destination… Pour relire ou lire, tout ce qui attendait, revoir ou voir, écouter, tout ce qui était à portée. Pour se demander à quoi tout cela servait. Et George Floyd a été assassiné, Sarah Hegazy s’est suicidée… Ian Wilson est mort. Les Flaming Lips ont sorti American Head. Les expositions de Philip Guston ont été reportées. Et nous avons décidé de publier ce numéro 7 comme on souffle un peu de buée sur la vitre. Rouge. Bonne lecture. »